Overblog Suivre ce blog
Editer la page Administration Créer mon blog
/ / /

pont-1903.jpg

Bien que la région soit traversée par une voie romaine, il serait hasardeux de faire remonter le village à l'époque gallo-romaine. Cela ne l'empêche pas d'être parmi les plus anciens de la vallée du Mouzon. En effet, Pascal II, 165ème pape, mentionne pour la première fois le village dans une bulle de 1105 sous le nom de « Vrehericurtis » qui évolua en « Vereycourt, puis « Verrécourt. »

 

Du XIème au XVIème siècle, la terre de Vrécourt  appartenait par moitié à la riche abbaye de Morimond tandis que les Maisons de Choiseul et de Bignécourt se partageaient l'autre moitié. Vrécourt aurait dû, comme tous ses voisins, être du Bassigny et avoir pour chefs-lieux La Mothe et Bourmont mais, bien que complètement enclavée dans la sénéchaussée de ce nom, Vrécourt était curieusement réuni à la prévôté de Lamarche et se trouvait dépendre de la France. De ce fait, Vrécourt, situé au pied de La Mothe devint un centre stratégique pour le Roi de France et le quartier général du Maréchal de La Force qui commandait l'armée assiégeante de l'a cité martyre.

 

Mais, en 1522, Barbe de La Marche, dame de Vrécourt, unique héritière de la Maison de Bignécrout, épousait Erard de La Vaulx et apportait dans sa corbeille de mariage ses quatre fiefs. Erard racheta ensuite les possessions de la Famille de Choiseul et celles d'un oncle de Barbe. A la fin du siècle, Adam de La Vaulx acquérait la part des religieux de Morimond. Ainsi, la mainmise de la Maison de La Vaulx, d'origine luxembourgeoise, sur Vrécourt était complète. Le blason des de La Vaulx, trois herses d'argent, se transforma à l'époque où cette famille apparut à Vrécourt en trois tours d'argent.

 

Jusqu'au milieu du XVIIIème siècle, Vrécourt fut sous la domination de la Famille de La Vaulx pour le meilleur et parfois le moins bon en fonction des guerres qui ravageaient le pays, des humeurs des seigneurs et de tous les aléas de l'Histoire. A la mort de Charles, Comte de La Vaulx  en 1735, sa veuve et ses enfants se fixèrent à Nancy et les biens furent vendus à  Charles-François Labbé de Beaufremont.

 

La Famille Labbé, originaire de Bohème, succéda donc aux de La Vaulx par le mariage de Charles-François avec Marie-Charlotte de La Vaulx. Mais  cette Famille ne s'ancra guère à Vrécourt et en 1763, les terres furent vendues au Marquis de Luigné.

 

Puis vinrent les temps troublés de la Révolution, du premier et du second Empire, de la Restauration avant que la République ne mit définitivement la France sous ses lois. Le XXème siècle connut bien des conflits et notamment deux guerres mondiales et Vrécourt paya un lourd tribut : nombreuses familles furent endeuillées.

 

Enfin, avec la paix revenue, le Vrécourt du monde moderne se façonna pour aboutir au village que nous connaissons.

Partager cette page

Repost 0
Published by